Chargement

Le Motif

La lettre d’information

Actualités générales
 
Les champs suivis d’une astérisque (*) sont obligatoires.
Fermer la fenêtre

2,1% de hausse pour la Culture

Le 29 septembre, Frédéric Mitterrand a présenté à la presse le budget 2011 du ministère de la Culture et de la Communication. Crédits stables pour les politiques du livre et de la lecture.

 

Avec près de 7,5 milliards d’euros, soit 154 millions de plus qu’en 2010, le budget présenté par le ministre est en hausse.

S’agissant plus spécifiquement du budget Livre et lecture, les crédits sont maintenus à 247,6 millions en AE (autorisation d’engagement) et 252,6 millions en CP (crédits de paiement) avant transfert.

- lecture publique

En 2011, les crédits de la Dotation Globale Décentralisée qui sont inscrits au budget du ministère de l’Intérieur devraient être stabilisés à 80,4 millions. Des nouveaux moyens sont dégagés pour financer des projets de développement du numérique dans les bibliothèques dans le cadre de "contrats numériques" conclus avec les collectivités territoriales. Les 14 propositions pour le développement de la lecture seront financées à budget constant grâce aux partenariats avec les collectivités territoriales.

- édition

Les aides allouées par le CNL aux projets de publications ont été de l’ordre de 6 millions par an ces dernières années et devraient progresser en 2011 à la faveur d’un renforcement du soutien aux projets de numérisation.

- librairie

Les aides déconcentrées aux librairies représenteront en 2011 quelque 1,1 millions et les aides du CNL à la librairie sont inscrites pour un budget de 3,5 millions. L’établissement apportera également un soutien exceptionnel au portail de la librairie indépendante sur l’internet à travers un prêt de long terme de 500 000 euros.

- auteurs

En ce qui concerne les auteurs, le ministère consacrera en 2011 plus de 11 millions au financement du droit de prêt en bibliothèque. Ces crédits permettront
à la société agréée pour la gestion du droit de prêt (SOFIA) de verser aux auteurs et aux éditeurs les droits d’auteur au titre du prêt en bibliothèque de leurs oeuvres, et de financer le régime de retraite complémentaire mis en oeuvre en 2004 au profit des écrivains, des traducteurs et, depuis le 1er janvier 2010, les illustrateurs dont l’écriture constitue l’activité principale.
Le CNL poursuivra sa politique de soutien aux projets d’écriture à travers des bourses et des soutiens aux résidences d’auteurs. Il aidera plus largement l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre par la confirmation de ses interventions dans les grandes manifestations littéraires. Ces
deux modalités d’intervention devraient dépasser 6 millions en 2011.

< Retour

 

Et aussi...