Chargement

Le Motif

La lettre d’information

Actualités
 
Les champs suivis d’une astérisque (*) sont obligatoires.
Fermer la fenêtre

France-Allemagne : la circulation des oeuvres

Les rencontres binationales d’éditeurs de littérature, qui se sont déroulées les 29 et 30 mai 2012 à Berlin, ont une nouvelle fois illustré l’intensité des échanges entre les milieux français et allemand de l’édition, souligne le BIEF dans son compte-rendu.

En France, 15,9% des titres parus en 2011 sont des traductions. L’allemand est la 3e langue représentée avec 6,5% des titres traduits (derrière l’anglais et le japonais).
En Allemagne, les traductions représentaient, en 2010, 12,8% des titres parus. Le français est en 2e position (10,2% des traductions), derrière l’anglais (65%) et devant le japonais (5,8%).

L’allemand est depuis 2011 la première langue de destination des traductions du français. En 2010, le nombre de titres français cédés en Allemagne est de 1100 contre 469 titres allemands cédés en France la même année, soit moins de la moitié. La France se positionne ainsi au 5e rang des pays acquéreurs de licences de livres allemands.

Pour rappel, le chiffre d’affaires de l’édition française est de 4,3 milliards d’euros, soit moins de la moitié des 9 milliards d’euros de l’édition allemande. Les deux pays pratiquent le prix unique sur le livre numérique avec un CA dans ce secteur quasi identique en 2011, de l’ordre de 1,2%.

Le livre est, en France comme en Allemagne, la première des industries culturelles à l’exportation (en ventes de livres et cessions de droits cumulées). Le français est la deuxième langue la plus traduite en Allemagne, et l’allemand occupe la troisième position des langues les plus traduites en France.

Source : Lettre d’information du BIEF juillet 2012

< Retour

 

Et aussi...