Chargement

Le Motif

La lettre d’information

Actualités
 
Les champs suivis d’une astérisque (*) sont obligatoires.
Fermer la fenêtre

La librairie fortement soutenue

Pendant 2 jours, à Bordeaux, les ateliers ont permis de faire le point sur le métier de libraire avec des échanges parfois très vifs sur les remises, la distribution, les problèmes de trésorerie et la grande fragilité des plus petites librairies. Mais ces rencontres nationales ont été aussi marquées par la mobilisation de l’interprofession et des pouvoirs publics en faveur du commerce indépendant de livres.

La ministre de la Culture est venue présenter et préciser les différentes mesures de soutien à la librairie. Le fonds d’aide à la trésorerie de 5 millions d’euros géré par l’IFSIC sera ouvert dès l’automne ; il est renforcé par une enveloppe de 4 millions d’euros confiée à l’ADELC pour faciliter la transmission et qui sera disponible dès juillet.
Outre ces deux mesures déjà annoncées au Salon du livre en mars, le CNL disposera de 2 millions d’euros supplémentaires pour la modernisation de la librairie et la vente en ligne.
Le président du SNE s’est exprimé sur la création d’un fonds exceptionnel de 7 millions d’euros alimenté par les éditeurs provenant de la baisse attendue de la TVA à 5 % en 2014. Il a précisé qu’il sera financé à partir d’une contribution volontaire proposée par les principaux groupes d’édition et porté par l’ADELC.
En tout plus de 18 millions d’euros seront mobilisés pour accompagner le développement et la reprise des librairies.

Permalien de l’image intégrée

Les chantiers du SLF
Matthieu de Montchalin, président du SLF, a promis qu’une réflexion sera menée sur l’encadrement de la facturation des frais de port qui représente, aux yeux des libraires, une concurrence déloyale, la réduction des frais de transport et des retours qui pèsent de plus en plus lourdement dans l’économie des librairies et de l’ensemble de la filière.
Le poids d’Amazon et ses pratiques commerciales ont été dénoncés à plusieurs reprises par les libraires, la ministre ayant parlé de  "dumping", et assuré qu’elle réfléchissait à l’interdiction de cumuler des frais de port gratuits et la réduction de 5% sur le prix des livres.
Alain Rousset, Président du Conseil régional d’Aquitaine, a, quant à lui, appelé de ses vœux la mise en place de conventions entre l’Etat et les Régions pour abonder les moyens d’intervention en faveur des librairies, la création d’un établissement public foncier régional permettant de préempter des locaux pour y implanter des librairies avec des niveaux de loyers correspondant à leur économie. Il a également proposé d’engager une réflexion avec les représentants des élus locaux sur la suppression du rabais de 9% dont bénéficient les collectivités et leurs bibliothèques pour leurs achats de livres.

 

Synthèse à venir sur le site des Rencontres nationales de la librairie

< Retour

 

Et aussi...