Chargement

Le Motif

La lettre d’information

Editeurs d’Ile-de-France
 
Les champs suivis d’une astérisque (*) sont obligatoires.
Fermer la fenêtre

Editeurs d’Ile-de-France (mars 2011)

Cette étude privilégie deux axes : le recensement enrichi des éditeurs franciliens avec leurs principales caractéristiques et une typologie ; un focus sur les "petits" et "micro-éditeurs". Plus de 1 000 éditeurs et labels ont ainsi été répertoriés. Par Françoise Claustres, Hélène Spoladores pour le MOTif.

Un ancrage parisien, encore très rive gauche

 

On le sait, l’activité éditoriale française est concentrée en Île-de-France, a fortiori à Paris – cette étude le confirme. La Région héberge la plupart des grands groupes, assure les deux tiers du chiffre d’affaires national de l’édition, près de la moitié de sa production annuelle et emploie la majorité des effectifs salariés.

Le livre, première industrie culturelle de France, a donc bien son centre localisé en Île-de-France ; il apparaît essentiel de le soutenir.

80% des éditeurs franciliens sont situés à Paris, essentiellement sur la rive gauche, lieu historique du livre. Mais certains arrondissements "périphériques" ou départements ne sont pas en reste, ce qui pourrait laisser penser qu’une réorganisation de l’activité éditoriale francilienne est en cours.

Focus sur les petits éditeurs

Concernant plus précisément les "petits" et "micro éditeurs", le faible nombre de titres au catalogue ou de livres publiés chaque année, ajouté au choix éditorial ou aux modes de promotion et de commercialisation, ne facilite pas toujours
leur diffusion-distribution. Or cette dernière reste le nerf de la guerre pour faire décoller l’activité et la sortir de la confidentialité. L’importance des ventes en librairies dans leur chiffre d’affaires le prouve également. Le MOTif a par ailleurs mis en place un groupe de travail pour avancer sur ces questions.